L’exploitation touchée par le mildiou

Après une récolte 2017 impactée par le gel, cette année aussi la nature reprend ses droits …

Suite aux fortes pluies survenues fin mai et début juin, le mildiou s’est propagé sur de nombreuses parcelles de l’exploitation et les conséquences ne sont pas à négliger.

On estime à ce jour la superficie contaminée à environ 20% de la propriété soit environ 9 hectares.

 

Qu’est-ce que le mildiou et comment le reconnait-on ?

Le mildiou est une maladie épidémique provoquée par des microorganismes oomycètes. En clair, il s’agit d’un champignon parasite (Plasmopara Viticola).

Cette maladie originaire d’Amérique du Nord a été signalée pour la première fois dans le Bordelais en 1879.

Le mildiou est facilement identifiable. En effet, on va pouvoir l’observer sur les feuilles et les grappes. Une feuille contaminée par le mildiou va disposer de tâches jaunâtres plus communément appelées « tâches d’huile » sur le dessus. Si on regarde de l’autre côté la feuille, au niveau des tâches jaunâtres, apparait un duvet blanc. Sur les grappes, les grains vont rétrécir et se dessécher.  

Les photos ci-dessous ont été prises sur l’unique parcelle de Petit Verdot (cépage rouge) de l’exploitation, parcelle la plus touchée par le mildiou. Vous pourrez y voir des feuilles et grappes contaminées.

Image1 9
Image1 1
Image1 5
Image1 7

vignoble Mildiou

Ajouter un commentaire